Savon ou gel hydroalcoolique pour se laver les mains ?

Depuis la crise sanitaire de Convid-19, le lavage des mains est devenu une question de santé publique. Si ce geste est normalement ancré dans nos habitudes, la question s’est posée : faut-il se laver les mains au savon ou avec du gel hydroalcoolique ? Le lavage au savon et à l’eau est-il plus efficace que l’utilisation d’un gel hydroalcoolique ? Ce produit est-il nocif pour la peau ? Quelle option choisir pour se protéger efficacement des risques de contamination ? Comment utiliser du gel hydroalcoolique ?

Bon à savoir

Près de 80 % des maladies infectieuses se transmettent par les mains. Elles sont en contact permanent avec des objets contaminés et touchent ensuite les yeux, la bouche ainsi que le visage. En moyenne, chaque individu touche son visage jusqu’à 3 000 fois en une journée. C’est ce geste qui favorise la propagation des virus. C’est pourquoi, l’hygiène des mains est primordiale.

Le lavage des mains au savon et à l’eau : la base pour une hygiène optimale

Se laver les mains au moins 1 minute avec du savon permet d’éliminer les salissures de la surface de l’épiderme, mais ne détruit pas les germes. Ce geste ne fait que décrocher les microbes du support cutané puis les élimine par rinçage. Cela permet de réduire de 90 % la flore transitoire soit 40 à 50 % de la flore cutanée.

Pour un maximum d’efficacité, il est important de respecter toutes les étapes sur une durée d’une minute. Il faut se frotter les mains :

  • paume contre paume,
  • l’entre doigts,
  • le dos des mains,
  • le dos des doigts,
  • les poignets,
  • les ongles,
  • le bout des doigts.

Après lavage, il est indispensable de sécher les mains avec une serviette, de préférence jetable pour éviter que d’éventuels germes ne s’y déposent et prolifèrent sur le tissu. Il est recommandé d’utiliser du savon doux liquide plutôt que du savon solide qui peut accumuler de nombreux microbes.

À la différence du gel désinfectant pour les mains, le savon et l’eau ne contribuent pas au développement de la résistance aux antimicrobiens.

Le gel hydroalcoolique : la meilleure solution pour combattre les maladies infectieuses ?

Le gel hydroalcoolique est une solution désinfectante. En effet, les produits hydroalcooliques possèdent des propriétés bactéricides, y compris sur les bactéries multi-résistantes aux antibiotiques, fongicides et virucides. On l’utilise principalement lorsqu’on n’a pas d’accès à l’eau ou pour désinfecter après le lavage des mains.

Le gel hydroalcoolique : pour désinfecter mais pas pour laver

S’ils peuvent éliminer la grande majorité des bactéries et virus sur la peau, ils n’ont pas d’action détergente. Cela signifie qu’ils n’éliminent pas les salissures. C’est pourquoi, les experts recommandent d’utiliser le gel sur des mains sèches et non souillées. Il est également essentiel de faire bon choix du produit, celui qui contient au minimum entre 65 à 70 % d’alcool. 

Le conseil de l’expert

Pour être efficace, la friction s’effectue en 7 étapes pendant une durée de 30 secondes : paume sur paume, paume sur le dos de la main, doigts entrelacés, paume/doigts, pouces, ongles et poignets.

Le rôle de la friction dans la désinfection des mains

Il est prouvé que la friction hydroalcoolique est plus efficace qu’un lavage au savon et à l’eau en terme d’élimination de la flore des mains. Elle est, en outre, plus rapide, mieux tolérée et plus simple à réaliser. Les études ont montré que son utilisation dans les conditions normales était sans danger. En cas d’utilisation importante et très régulière, il est possible que les mains se dessèchent. Il est alors recommandé d’utiliser une crème hydratante pour les mains.

Que penser des lingettes désinfectantes pour les mains ?

Les lingettes désinfectantes pour les mains offrent une alternative pratique aux gels hydroalcooliques et au lavage des mains au savon et à l’eau. Elles sont faciles à transporter, prêtes à l’emploi et permettent une désinfection rapide des mains et des surfaces fréquemment touchées, comme les poignées de porte et les écrans de téléphone.

Les lingettes : nettoyantes et désinfectantes

Les lingettes permettent de nettoyer et de frotter les salissures, plus qu’une solution hydroalcoolique. Cependant, leur efficacité peut être réduite si les mains sont visiblement sales ou graisseuses, car elles ne peuvent pas éliminer les impuretés aussi bien que le savon et l’eau.

L’impact environnemental des lingettes désinfectantes

Comme les solutions hydroalcooliques, les lingettes désinfectantes doivent contenir au moins 60 % d’alcool ou un autre désinfectant approuvé pour être efficaces. Malgré leurs avantages en termes de praticité, elles posent des problèmes environnementaux puisqu’elles sont jetables, composées d’agents potentiellement polluants et emballées dans du plastique. Leur utilisation fréquente peut contribuer à une augmentation des déchets, ce qui n’est pas idéal pour l’environnement. Au-delà de l’aspect environnemental, les lingettes antibactériennes pour les mains ne doivent en aucun cas remplacer un lavage régulier des mains, au savon et à l’eau.

Savon ou gel hydroalcoolique : le lavage des mains dépend des circonstances

Que vous utilisez du savon ou du gel désinfectant, le lavage et la désinfection des mains doivent être réalisés plusieurs fois par jour :

  • Après être allé aux toilettes ;
  • Après une sortie à l’extérieur ;
  • En sortant des transports en commun ;
  • Après avoir été en contact avec une personne malade ;
  • Avant de s’occuper d’un bébé ;
  • Avant et après la préparation des repas…

En adoptant ces gestes, vous pouvez limiter la propagation du virus et éliminer tous les risques de transmission. 

Catégorie(s) : BLOG MEDICAL